La maison des Lulus !

La maison des Lulus !

Gérer le budget et les factures au fur et à mesure

Comme expliqué ici,

nous avons notre prêt, mais également des économies, pour compléter celui-ci si besoin et pour payer à la fin du chantier ce que le prêt ne peut pas couvrir (électro-ménager, nouvelle voiture si besoin...).

 

Nous pensions mettre nos économies sur un compte épargne pour qu'elles "fassent des petits" pendant le temps de la construction. Mais finalement il n'en sera rien, et ce justement pour nous faire faire des économies !

 

Petite explication sur les rouages du système bancaire...

Le montant total d'un prêt n'est jamais débloqué d'un coup dans une construction, mais par tranches au fur et à mesure des étapes de la construction et des sommes à payer à chaque artisan ou entreprise. A côté de cela, on ne commence à rembourser le prêt que quand celui-ci est entièrement débloqué. Bien sûr, en attendant, la banque ne débloque pas l'argent gratuitement...

L'argent débloqué par tranches génère des intérêts à payer au taux défini par le prêt jusqu'au démarrage du remboursement du prêt en lui-même : ce sont les intérêts intercalaires.

Soit leur montant est ajouté au montant initial du prêt (ce qui génère des intérêts sur ce capital augmenté : les intérêts génèrent des intérêts), soit on le rembourse chaque mois (ce qu'on a choisi de faire).

Donc au fur et à mesure des déblocages, le montant du remboursement des intérêts intercalaires augmente, pour atteindre au final la mensualité prévue dans l'échéancier de remboursement du prêt (car tout le capital a été utilisé).

Cela signifie aussi que plus la construction dure, plus on paye, alors même que le capital n'a pas commencé à être remboursé (c'est d'ailleurs à se demander pourquoi certaines banques refusent de financer les auto-constructeurs, pour qui le temps de construction est généralement plus long qu'avec un constructeur !).

 

Pour en revenir à nos économies et à pourquoi on ne les place pas sur un compte épargne : l'idée est d'utiliser nos économies pour payer les factures des artisans au fur et à mesure qu'on les reçoit (alors que traditionnellement on envoie tout de suite la facture à la banque pour qu'elle débloque la somme en question et qu'on puisse ensuite payer l'artisan) ; quand on n'a plus d'argent d'avance - ou presque ! - , on envoie les factures (déjà payées précédemment) à la banque pour récupérer les sommes avancées ; et ainsi de suite plusieurs fois jusqu'à épuisement du prêt.

En faisant ainsi, on retarde à chaque fois de un voire plusieurs mois les déblocages d'argent, et donc les intérêts intercalaires que cela génère. Cette solution permet d'économiser, car pour une même somme, les taux d'intérêt d'un compte épargne sont largement inférieurs à ceux qu'on paye pour un prêt.

Par exemple, pour 10000 euros d'économies placées, on peut espérer toucher, avec 2,25% d'intérêt pour les livret A ou LDD en 2011, la somme de 225 euros par an, soit 18,75 euros par mois. Dans le même temps, emprunter 10000 euros sur son prêt, avec des taux sur 25 ans à 4% au mieux en 2011 (cf meilleurstaux.com) coûte 400 euros par an, soit 33,33 euros par mois : le calcul est donc vite fait (même si ça n'a pas été le cas de l'explication...) quant aux économies générées chaque mois ! 



10/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Maison, Déco & Bricolage pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres