La maison des Lulus !

La maison des Lulus !

L'implantation et le terrassement

14 janvier 2012 : l'implantation :

Cela consiste à représenter les futurs murs de la maison pour creuser les fondations qui les porteront. Pour ce faire, des cordeaux tendus entre des chaises (= parties en bois auxquelles ils sont fixés avec des pointes) représentent les murs. Ils sont de niveau les uns par rapport aux autres et représentent le sol fini (celui sur lequel on marchera).


 

Quand on a besoin de travailler sur le chantier, on enroule les cordeaux : les chaises et les pointes restent en place et permettent de faire le terrassement par exemple.

 

 

Ensuite, il suffit de retendre les cordeaux pour retrouver l'implantation.

 

 

Et pour ça, rien de tel que le travail d'équipe en famille, sous les directives de Thibault !

 

 

Vient ensuite le terrassement:

Cela consiste à creuser le sol pour mettre le terrain au niveau souhaité (pour la maison, le chemin, le jardin...) et pour creuser les tranchées des réseaux et des fondations.

Dans notre cas, il y a un sacré dénivelé : plus 3m entre l'entrée du terrain et l'autre extrémité (heureusement, la pente est dans le "bon" sens pour les évacuations d'eaux usées et des eaux pluviales), mais ces différences sont aussi très importantes au niveau de la future maison : jusqu'à 85 cm entre le point le plus bas et le plus haut ! Si on gardait le terrain d'origine pour référence et qu'on ne décaissait qu'au minimum (=sur la hauteur des fondations), le point le plus haut serait 85 cm plus haut que le terrain, donc là où les ficelles se croisent, juste devant la chaise devant la butte de terre...

 

 

Bref, pas idéal !

L'idée est donc de creuser le terrain pour descendre le niveau de la maison de 60 cm par rapport à celui des cordeaux, pour que le sol fini soit au trait noir et non plus au cordeau. Cela permettra en outre qu'on soit à peu près au niveau des maisons voisines, plutôt que de les surplomber...

 

 

Cela veut dire qu'il faut décaisser le terrain : la terre enlevée servira à compléter les zones trop basses, et l'excédent sera enfoui (les carrières reprennent les terres en excédent).

 

Le 25 février 2012, le terrassier décape la terre végétale (les premiers 20-30 cm), ce qui représente déjà un bon tas...

 

 

... et ce n'est pas énorme par rapport à tout ce qui sera décaissé pour atteindre le niveau voulu !

 

Le 3 mars, le terrassier continue à décaisser pour obtenir la profondeur nécessaire pour prévoir le niveau du sol fini (en prenant en compte ce qu'il y aura sous celui-ci : dalle etc.).

Pour visualiser combien il a pu décaisser, si on regarde les niveaux autour des chaises les plus au Nord (garage), on avait ceci fin février :

 

 

Et on a désormais cela :

 

 

Et voilà le résultat du terrassement de la maison :

- en arrière-plan, le niveau du garage est moins profond, car le sol du garage sera relativement simple et peu épais (juste une dalle).

- au premier plan, le niveau de la maison est plus profond que celui du garage, car il y aura un hérissonnage, une isolation horizontale, une dalle, une chape et les carreaux du sol fini.

 

 

Et là encore, les tas de terre continuent à augmenter !

 

 

24 mars :

Maintenant que le terrain est en état (= suffisamment décapé et de niveau), on se sert des cordeaux pour tracer au sol les futures fondations (avec du plâtre dans notre cas) pour pouvoir les creuser, car là, on est obligé d'enlever cordeaux et chaises...

 

 

Ensuite, le terrassier creuse en prenant la ligne de plâtre comme référence au centre de la tranchée qu'il va créer :

 

 

Pour obtenir la bonne profondeur, Thibault le guide grâce à une pige et à un laser (pour avoir des niveaux juste partout) qui "communique" avec un autre laser qui est à la bonne hauteur et donne le niveau de référence  :

 

 

On obtient donc ceci :

 

 

Au premier plan, le garage (le rectangle le plus petit), et en arrière-plan la maison (les 2 bâtiments sont séparés par un passage d'1m50 environ, il n'y a pas de mur commun.

Si les tranchées des fondations du garage ne sont qu'un rectangle (correspondant aux 4 murs de celui-ci), celles de la maison sont plus complexes avec le rectangle des 4 murs extérieurs, et à l'intérieur, les 2 murs de refends.

 


 

Etape suivante : couler et monter les fondations !

 

 



26/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Maison, Déco & Bricolage pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres