La maison des Lulus !

La maison des Lulus !

L'installateur pour la VMC double-flux

Le principe :

La VMC DF (ventilation mécanique contrôlée à double flux) permet d'assurer une ventilation suffisante dans toute la maison sans avoir à ouvrir les fenêtres pour renouveler l'air intérieur.

Pour éviter les pertes de chauffage, la maison doit tâcher d'être étanche à l'air, mais le renouvellement de l'air n'est plus du tout assuré par les fuites comme dans une maison classique (où l'ouverture des fenêtres suffit à compléter ce renouvellement d'air).

Or, il faut évacuer les polluants intérieurs : d'abord, les COV (composés organiques volatils) émis par les peintures et colles contenues dans le mobilier, les moquettes etc (mais on peut déjà réduire le problème à la source en utilisant le plus de produits naturels possibles pour la conception et l'aménagement de la maison), mais aussi l'humidité dégagée par les habitants et leurs activités (respiration, douche, cuisine etc) sur lesquels il est difficile d'agir en amont !

Une VMC classique extrait l'air vicié par des bouches dans les cuisines et salles de bain, ce qui crée en quelque sorte un appel d'air sain dans les pièces de vie (grâce aux aérations en haut des fenêtres) pour renouveler l'air et ne pas mettre la maison en dépression.

Le problème est que l'air extrait est à une bonne température (en général 20°C hiver comme été) et que celui qui entre est à la température extérieure : l'hiver on fait entrer de l'air froid, et l'été, de l'air chaud, ce qui n'est pas pour aider le confort intérieur et réduire la consommation de chauffage ou de climatisation selon la saison.

La VMC double-flux assure les mêmes fonctions, mais les gaines, respectivement pour l'air entrant et l'air sortant, se croisent au moyen d'un échangeur, ce qui permet l'échange de calories (et non d'air !) entre les deux : l'été, s'il fait 40° dehors et 20° dedans, l'air entrant ne rentre pas à 40° mais à 30°, et l'hiver s'il fait -10° dehors et 20° dedans, l'air entre à 5° et non à -10°, d'où des économies d'énergie !

 

Le choix de l'installateur :

Les entreprises spécialisées en la matière ne sont pas légion, en général, cela est fait par des électriciens et/ou des plombiers chauffagistes.

Nous avons rencontré un électricien qui est installateur du matériel d'une entreprise allemande réputée être au summum de la qualité (ils font une étude poussée pour avoir le dimensionnement et le réglage exacts pour chaque maison et dans chaque pièce de celle-ci), mais nous avons aussi demandé aux professionnels électriciens et/ou plombiers-chauffagistes que nous avions rencontrés par ailleurs de nous faire un devis quand ils étaient formés en la matière.

En janvier 2012, nous avons fait notre choix : c'est notre électricien qui assurera ce rôle, ce qui aura aussi l'avantage d'avoir un seul et même artisan sur les postes rattachés à l'électricité, et aussi de limiter le nombre d'artisans différents intervenants sur le chantier (moins d'intervenants = moins de problèmes de coordination entre eux !).

 

-> L'artisan choisi : Pascal Nuaud de Bio Protect Habitat à Avrillé.

 



18/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Maison, Déco & Bricolage pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres