La maison des Lulus !

La maison des Lulus !

La préparation de la vie de chantier

Puisqu'on ne peut pas encore bénéficier des avantages de la future maison à la campagne et qu'on doit faire avec notre vie citadine, on prépare la transition en préparant une vie de chantier la plus écologique qui soit !

 

Première étape : fabrication de composteurs made in Lulus !

En janvier et février 2012, on s'attelle à la fabrication de composteurs pour les déchets de cuisine (de l'appartement et du chantier) et pour les toilettes sèches, ce qui nous permet de faire de menus travaux de bricolage, avant de passer au chantier à proprement parler...

- Les composteurs seront au nombre de 3 : 1 pour les déchets alimentaires et 2 pour les toilettes sèches (car après une année de collecte, il faut laisser reposer un an, donc on les utilisera alternativement), mais le 3ème pourra être construit plus tard (on a un an devant nous pour le faire...).

=> On fait de la récupération/recyclage en utilisant des palettes.

- Pour le composteur en lui-même, on utilise des palettes qu'on laisse intactes d'un côté, de l'autre on démonte les lames...

 

 

... pour les fixer dans les espaces libres laissés entre les lames du 1er côté pour obtenir une paroi ajourée juste ce qu'il faut pour que le compost soit ventilé, mais pas trop pour le maintenir à l'intérieur !

 

 

Quand on a 4 parois, on les fixe les unes aux autres pour obtenir le composteur

 

 

 


 

- Ensuite, on fabrique des couvercles : je démantèle les palettes avec un marteau et un pied de biche (!!!) pour avoir des lames...

 

 

(désolée, il y avait du soleil ce jour-là !)

... puis Ludo les assemble pour faire un couvercle qui ne laisse pas trop passer la pluie.

 

 

 

- Ensuite, on fixe le couvercle avec des charnières en laissant une pente pour éviter que l'eau de pluie ne stagne, et voici le résultat !

 

 

 

 

 

Deuxième étape : un peu d'hygiène pour la vie de chantier...

Viendra ensuite la fabrication des sanitaires de chantier, à savoir des toilettes sèches à confectionner, une cabane pour que les toilettes sèches soient à l'abri de la pluie, et ensuite peut-être, une cabane attenante pour installer une douche solaire (comme auprès des piscines), pour l'été seulement bien sûr... ou pour les très courageux !

 

Fin mars : Ludo et son père Joël montent l'ossature de la future cabane avec des chevrons et des plaques de coffrage de récup'.

 

 

Quelques jours plus tard, Joël, Marylène (les parents de Ludo) et moi mettons du pare-pluie sur les côtés :

 

 

Puis par dessus le pare-pluie, le bardage :

 

 

Voilà le résultat temporaire (avec des portes ça sera mieux, mais c'est pour bientôt !) :

 

 

Quelques jours plus tard, Ludo et son père (et Marylène en renfort !) créent des portes (bah oui, être écolo n'empêche pas la pudeur !) :

 

 

Ah, une petite pause/pose bien méritée !

 

 

Bon, c'est bien de se détendre, mais il ne faudrait pas oublier l'étape suivante : les toilettes elles-mêmes !!!

Mais on va attendre de nouveaux jours de repos pour ça...

 

Fin avril, Ludo fabrique les toilettes sèches en elle-mêmes : un plan de travail pour cuisine (récupéré) est découpé et fixé dans la cabane, ainsi que la lunette des toilettes et le support à papier WC.
De la sciure a été récupérée auprès de son papa (menuisier). Tout y est... ou presque !
Quelques jours plus tard, on achète le seau adéquat, et Ludo installe une bavette au support des wc (pour éviter les éclaboussures pour nous les dames, puisque sinon, il y a un espace entre la planche et le seau...).

 

 

Et ce jour-là, on étrenne nos toilettes ! Cela représente un confort considérable pour les chantiers à venir...
On finit aussi de barder l'arrière et le toit de la cabane (après avoir mis du pare-pluie), pour éviter qu'elle ne prenne l'eau.

 


 

 

Troisième étape : un abri pour manger, et de bons légumes à manger !

Le 9 juin 2012, Marylène et moi installons une grande toile de tente, qui nous sera bien utile pour s'abriter et/ou manger les jours de grande chaleur (même si jusqu'à présent nous n'avons été gênés par le soleil qu'une seule fois...), mais surtout contre la pluie récurrente depuis plus de 2 mois, qui ce jour-là est tombée justement pendant toute la pause-déjeuner (et pour une fois, nous avons eu de la chance, il n'y a jamais eu plus que de la bruine aux autres moments de cette journée).

 


Et nous fabriquons une jardinière et plantons les plants de quelques légumes et plantes aromatiques...



Miam ! Au moins, la pluie sera utile pour ces petites-là !

 

Fin juin 2012 : le temps pluvieux avec quelques périodes de soleil a bien profité à notre potager, quand on compare avec la photo précédente ! On peut même ramasser les salades parce qu'elles ont même commencé à grimper...

 

 

La pluie trop abondante et le manque de soleil de l'été 2012 ont eu raison des tomates à cause du mildiou, nous n'en avons pas mangé une seule...

 

En 2013, Joël fabrique une jardinière en plein soleil (la précédente était trop souvent à l'ombre alors que le soleil n'était jamais cuisant) et Marylène fait les plantations du nouveau potager des Lulus.

 

 

 

En juillet, ça a bien poussé, c'est un peu la jungle ! On mange les premières framboises (plutôt des pincées que des poignées, mais qu'importe ?) et de la rhubarbe, les tomates et les courgettes sont formées et n'ont plus qu'à grandir et mûrir pour être mangées...

 




17/01/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Maison, Déco & Bricolage pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres