La maison des Lulus !

La maison des Lulus !

Les badigeons à la chaux

La finition prévue sur les murs de fermacell ne sera pas conventionnelle, donc ni peinture ni tapisserie, ça sera un badigeon à la chaux !

Au préalable, comme dans le conventionnel, il faut préparer le support. Le produit en question est une sous-couche écologique qui a l'avantage de ne pas sentir, ou de façon infime. Après avoir passé une couche d'accroche sur le fermacell et les bandes entre les plaques, cela s'avère trop peu d'après le fournisseur, le risque est d'avoir des différences d'absorption du support selon que ça soit de fermacell ou du plâtre, donc nous repartons pour une deuxième couche !

 

Des essais et des tests...

Pour ne pas perdre les bonnes habitudes, on fait des essais de proportions avec les pigments qui nous restent de la phase d'essais pour les enduits terre voir ici, mais ici, on mélange de la chaux aérienne en pâte (le liant), de l'eau et des pigments (ainsi qu'un peu de caséïne sur les sages conseils de l'artisan qui pose notre tadelakt), il n'y a pas de charge, si ce n'est les pigments, mais cela constitue une charge négligeable...

On essaie donc les mêmes pigments que pour les enduits (sauf le gris et le vert dont on sait qu'on ne les utilisera pas au rez-de-chaussée), et dans le même ordre (donc pour rappel Ocre doré, Ocre de Toscane, Ocre rouge d'Apt, Rouge vénitien, Rouge vif Madras et Havane). Il est intéressant de voir la différence de couleur, à pigment identique mais liant différent (argile vs chaux), en plus de la différence évidente de matière (enduit vs badigeon).

On applique sur le bas du mur de la cuisine, qui a reçu la première passe de sous-couche, mais qui sera sous les plans de travail. Le dosage est à 5% (en haut) et 10% (en bas) du poids de liant. Les coups de pinceaux sont très marqués mais le seront moins avec un gros pinceau à badigeon (spalter) et surtout il est recommandé d'appliquer 3 passes minimum, 6 étant l'idéal pour avoir des nuances et de la profondeur dixit cet ouvrage.

IMG_0799.JPG

Nous choisissons d'appliquer à hauteur de 5% de pigment, l'Ocre de Toscane dans la cuisine et sur le mur du séjour, l'Ocre rouge d'Apt (comme pour l'enduit de notre arrondi) dans les toilettes, le Rouge vénitien dans la chambre (comme pour l'enduit) et le Havane dans la salle de bain.

Puisque le choix des couleurs est fait, on passe à...

 

La préparation du mélange !

La veille, comme pour les enduits, il faut faire tremper les pigments.

Le jour même, on prend nos costumes d'alchimistes (enfin, de chantier, mais c'est tout comme) :

IMG_0821.JPG

On met à tremper dans un peu d'eau chaude 3% du poids de liant en caséine d'une part (2h avant) et éventuellement on y ajoute les pigments déjà trempés (juste par commodité, pour ne pas multiplier les pots).

IMG_0819.JPG

On prend un volume de chaux (dont on connaissait déjà le poids pour préparer la dose de pigment et de caséine nécessaire) :

IMG_0818.JPG

On ajoute 2 volumes d'eau, et la caséine et les pigments préalablement trempés. Et on passe au malaxeur !

IMG_0822.JPG

On obtient un mélange mousseux qu'on peut appliquer une heure après, mais qu'il fait re-malaxer car les éléments lourds ont tendance à se déposer au fond et à faire perdre de son homogénéité à ce badigeon qui a la texture du lait entier normalement.

A titre d'exemple, voici à gauche le badigeon Ocre rouge d'Apt et à droite le Rouge vénitien.

IMG_0824.JPG

 

L'application...

Elle est très rapide, vue la consistance du mélange (très liquide), il ne faut tremper que le bout des poils (sinon ça coule sur le mur) et un mur est fait en 1 heure environ, ce qui est beaucoup plus rapide qu'avec de la sous-couche ou de la peinture. De plus, comme il faut des nuances, pas besoin de couvrir de façon strictement uniforme. Le temps minime par passe compense le nombre à passer, plusieurs murs voire pièces peuvent être peintes chaque jour, mais il faut 24h entre chaque passe, d'où l'intérêt de travailler dans plusieurs pièces...

Dans la cuisine après la première passe en Ocre de Toscane :

IMG_0813.JPG

La zone blanche du bas sera sous les plans de travail, et la bande blanche entre les traits de cordeaux correspond à la future crédence.

Passage de la 2ème couche (en mode sexy chantier) :

IMG_0814.JPG

La cuisine, après les 3 passages :

IMG_0841.JPG

Les nuances sont assez discrètes et les coups de pinceaux n'apparaissent plus, probablement dû à la clarté du pigment. Pour un résultat avec plus de nuances, nous décidons de ne passer qu'une passe, pour cette même teinte, sur le mur du séjour :

IMG_0872.JPG

Pour notre chambre, Ludo à l'application...

IMG_0828.JPG

La teinte est plus prononcée et une seule passe laisse trop voir les coups de pinceaux (a fortiori quand le badigeon vient d'être appliqué, il s'éclaircit en séchant avec la carbonatation de la chaux notamment) :

IMG_0843.JPG

Nous choisissons donc ici d'en passer 2 couches, de même dans les toilettes (Ocre rouge d'Apt) et dans la salle de bain (Havane).

Nous ne passerons donc au final jamais plus de 3 couches, et surtout pas 6, mais ces recommandations varient en fonction du support et de sa porosité. Et si l'envie nous prenait, nous avons gardé les badigeons dans des pots étanches et la couche d'eau au dessus due à la décantation empêche la carbonation de la chaux aérienne.

Au final, nous avons utilisé moins de badigeon que ce qu'on avait pu lire (pour des supports plus poreux) et le coût de revient est vraiment minime !

Bon, le résultat maintenant pour les autres pièces !

Dans la chambre :

IMG_0948.JPG

Dans les toilettes :

IMG_0950.JPG

Dans la salle de bain :

IMG_0953.JPG

Dans un très prochain article sur le déménagement, vous verrez les pièces en entier (autres murs, mobilier...), patience...



12/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Maison, Déco & Bricolage pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres