La maison des Lulus !

La maison des Lulus !

Les plans de travail de la cuisine, de la salle de bain et des toilettes

Nous avons choisi d'utiliser du cèdre, car nous ne voulions pas de matériaux de synthèse ou avec des colles etc, le bois était donc une évidence, mais pour avoir la largeur suffisante sans collage, le cèdre s'imposait. C'est d'ailleurs le choix que Patrick et Marie (au chantier desquels nous avions participé) avait fait voir là.

Ce bois présente généralement l'inconvénient de garder longtemps une odeur, mais pour nous, c'est un avantage : quel parfum !

Puisque nous habitons près d'une scierie, Ludo était allé passer commande et avait même choisi certaines planches en fonction de la largeur suffisante requise et de leur aspect (pas trop droite en bordure, pour plus de charme). Celles-ci ont été rabotées.

Pour les pieds, les frises hautes et plinthes, nous les avons aussi commandées en cèdre à la scierie. Les tasseaux, qu'il n'était pas utile de prendre en cèdre, ont aussi été pris à la scierie.

Pour ce faire, Joël, le papa de Ludo, menuisier, a bien sûr été là pour nous prodiguer les conseils et nous dire quoi commander.

Pascal, Ludo et Joël se chargent de déplacer avec la remorque adéquate et les bras qu'il faut pour ces planches de 5 cm d'épaisseur sur 60 à 80cm de large sur un peu plus de 4m !

A la réception, on trouve des planches de ce style, et on peut voir les autres éléments juste derrière :

IMG_0873.JPG

Il s'avère que pour cette étape, encore plus qu'ailleurs, le savoir-faire de Joël est indispensable car il s'agit de trouver dans les différentes planches celles dont la longueur et la largeur conviendraient selon les usages, mais surtout, il faut discerner les parties de bois qui sont plus fragiles et qu'il faut faire passer en coupe, et là il faut avoir l'oeil ! Et on essaie aussi de garder les côtés tortueux pour garder le cachet du bois.

 

Dans la cuisine :

Première étape : fixer un tasseau en fonction du trait de cordeau fait préalablement.

IMG_0876.JPG

La partie blanche au dessus du tasseau correspond à la future crédence, celle en dessous sera sous les plans de travail et n'a donc pas été peinte mais a servi aux tests des badigeons à la chaux.

Deuxième étape :

Le tracé, puis la coupe à la bonne dimension et sur la longueur pour le côté qui sera contre le mur, et donc forcément droit, à la scie circulaire ! On commence par la plus longue de la maison, plus de 3m50, et comme elle sera le plan de travail principal de la cuisine, on fait d'autant plus attention au côté qui restera apparent.

IMG_0878.JPG

Troisième étape :

Et pas des moindres, rentrer cette grande planche dans la cuisine (alors qu'il y a désormais des cloisons, notamment l'arrondi de l'entrée et celles en BTC). Nous ne sommes pas trop de 3, Joël, Marylène et moi, et nous devons passer par la baie-vitrée du séjour et nous y reprendre à 2 fois pour trouver le bon angle et négocier les virages, pas évident quand le poids s'ajoute à ça !

Quand on présente la planche... ça ne rentre pas ! Classique, mais fâcheux. On installe des tréteaux et des petites coupes d'ajustement en bout sont faites car c'est dans l'installation que cela bloque : puisqu'on a souhaité une planche d'un seul tenant et sur toute la longueur, le moindre décalage sur une cloison ou autre gêne... Mais une fois la planche en place, il y a des petits jours là où les recoupes ont été faites, preuves que les côtes initiales étaient tout de même bonnes.

Il y a de petites variations au niveau de la planéité du mur en fermacell (qui est fixé sur une ossature bois qui avait un peu travaillé), donc Joël doit utiliser son rabot électrique pour l'ajustement de la partie du fond.

IMG_0881.JPG

La planche est enfin prête à être installée, et là "ça claque " !

IMG_0882.JPG

Joël ponce la bordure (pour éviter les éclis) et une partie un peu moins belle et arrondit les arêtes :

IMG_0885.JPG

La partie tout à droite (à côté de Joël) a quant à elle été coupée droite (avant d'entrer dans la maison) et une courbe a été faite pour rattraper le fil du bois, car il y aura ici le frigo.

IMG_0903.JPG
L'autre extrémité de la planche, qui sera près de la gazinière était relativement rectiligne et ne sera pas directement contre la gazinière, donc il n'a pas été nécessaire d'être trop droit.

Quatrième étape :

Le choix de la position de l'évier :

IMG_0886.JPG

Et la découpe :

IMG_0891.JPG

La partie découpée est réutilisée comme côté pour la salle de bain, pas de perte !

Mise en place (provisoire) de l'évier :

IMG_0893.JPG
Wahou !!!!

Cinquième étape :

Pour répartir les forces sur toute la longueur, soit on installe des pieds, soit des planches de séparation verticale,

IMG_0906.JPG

et pour faire beau et maintenir l'équerrage entre les pieds, on pose plinthes et frises hautes.

L'autre partie du plan de travail avait été réalisée selon les mêmes principes par Joël et Marylène.

IMG_0904.JPG

Sixième étape :

On traite le bois avec des produits écologiques à base d'huiles végétales : une huile d'imprégnation, puis une huile dure (A+ tous les deux).

Septième étape :

On peut enfin installer l'évier et faire les raccordements de plomberie : évacuation et pose de la robinetterie.

IMG_0907.JPG

On peut ensuite installer la gazinière (restera à la mettre à hauteur) !

IMG_0924.JPG

Plus tard (bien plus tard, après l'emménagement), on mettra des étagères, voire des tiroirs, des rideaux ou des portes... On verra !

 

Les toilettes (sèches) et la salle de bain :

On reprend les mêmes étapes, la contrainte de la longueur en moins !

Pour les toilettes : 1 tasseau de chaque côté, la découpe du trou à la scie sauteuse et les bords adoucis avant la pose :

IMG_0896.JPG

Puis la fixation de la lunette :

IMG_0923.JPG

Un seau en dessous et le tour est joué !

Plus tard, il s'agira de mettre un lave-main (les attentes sont là, à droite sur la photo).

Pour la salle de bain, un tasseau à gauche, une planche verticalement à droite et on peut présenter la planche du dessus pour avoir un aperçu ce que ça donnera.

IMG_0897.JPG

Joël adoucit les arêtes et arrondit un peu les angles, avant de fixer :

IMG_0901.JPG

On voit qu'on s'apprêtait à passer à l'étape moins écologique d'après : coller les tuyaux PVC d'évacuation.

On choisit la position, on fait le trou à la scie cloche pour l'évacuation et pour l'arrivée d'eau, et là Ludo et Joël jouent les plombiers...

IMG_0909.JPG

Et voilà le résultat !

IMG_0916.JPG

Là encore, nous installerons plus tard étagères, rideaux, rangements etc.



13/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Maison, Déco & Bricolage pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres